Rechercher
  • Laetitia Mrn

FOCUS SOPHRO: LE BURN-OUT

Le burn-out, syndrome de plus en plus courant dans le monde du travail, est le résultat d’un stress chronique au travail, sans moment de relâchement.

Cet état d’épuisement s’installe progressivement et conduit à l’épuisement des ressources physiques, mentales et émotionnelles.

Il est important d’en reconnaître les symptômes, de s'écouter, afin de freiner sa progression et d’éviter un burn-out complet. L'ayant moi-même vécu avant d'arriver à la sophrologie, je sais combien vivre un burn-out est douloureux et comment la sophrologie peut aider à prévenir, surmonter le burn-out et éviter la rechute.


Quels sont les facteurs qui mènent au burn-out ?

Exigence du travail, manque d’autonomie, manque de confiance et de reconnaissance, conflit de valeurs. A cela s’ajoutent aussi des facteurs personnels tels que le perfectionnisme, la difficulté à gérer le stress, une faible estime de soi, l’addiction au travail, le manque de lâcher-prise…


Quels sont les signes du burn-out ?

- Les troubles du sommeil : le sommeil est le moment où le corps et l’esprit récupèrent, où le stress disparaît. Lorsque le sommeil est perturbé (endormissement long, réveils nocturnes, difficultés à se rendormir), le corps ne peut plus récupérer et le stress s’accumule.

- Les douleurs physiques : douleurs chroniques, grande fatigue, maux de tête, problèmes digestifs, oppression dans la poitrine, manque d’air.

- Les changements de comportement : irritabilité, agressivité, pleurs, manque de concentration, changements dans l’alimentation.


Idées reçues :

Le burn-out est une dépression : FAUX

Le burn-out n'est pas synonyme de dépression. Si la dépression a des causes multiples, le syndrome d'épuisement au travail est exclusivement dû au stress (déséquilibre entre la perception des contraintes imposée par l'environnement et la perception que l'on a de ses propres ressources pour y faire face).


Le burn-out concerne des personnes fragiles : FAUX

Les personnes très résistantes et très engagées dans leurs activités et leurs relations sont plus vulnérables et plus concernées par ce syndrome. Ces personnes se donnent beaucoup dans ce qu’elles entreprennent et leur idéalisme est souvent mis à mal par la réalité. Plutôt que d’abandonner, ces personnes s’accrochent, ignorant les alertes du corps et de l’esprit et finissent par s’épuiser.


La sophrologie : Une méthode pour prévenir, surmonter le Burn-out et éviter la rechute


La sophrologie, thérapie brève complémentaire au suivi médical et/ou psychologique, va avoir un effet sur les 3 dimensions de l’Etre mises à mal lors d'un Burn-out et va chercher à rétablir l'équilibre entre le corps, le mental et l’émotionnel.


- Pour la dimension physique, il va s'agir de se reconnecter à son corps, de se sentir à nouveau bien avec lui et lui permettre de retrouver sa vitalité,

- Pour la dimension émotionnelle, il s’agira d’écouter ses émotions, de les accueillir et de recréer harmonie et sérénité,

- Pour la dimension mentale, la sophrologie permettra de rester centré sur le moment présent, pour laisser émerger de nouvelles perspectives.


L'objectif de l'accompagnement sophrologique est de retrouver vos forces intérieures et de développer vos ressources propres. En devenant plus conscient de ce qui se passe à l’intérieur de vous, vous pouvez vous protéger, mieux gérer le stress, retrouver l’harmonie avec vos valeurs personnelles.


Le processus de guérison du Burn-out est souvent long et nécessite une pratique régulière des exercices de sophrologie (exercices physiques doux, respiration contrôlée et visualisation positive).

En tant que sophrologue, je vous écoute avec bienveillance et sans jugement et je vous donne les outils pour retrouver l'équilibre intérieur.


Vous vous reconnaissez dans cette description ?

N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout